Arthrite microcristalline

Sommaire

Origine des arthrites microcristallines.

Il existe différents types d'arthrites :

Arthrite microcristalline : due à des microcristaux

L'arthrite microcristalline est une arthrite provoquée par la présence de microcristaux dans l'articulation. Ces minuscules cristaux vont entraîner :

  • une inflammation,
  • des douleurs articulaires très importantes.

Il existe deux types d'arthrites microcristallines :

Elles diffèrent par la nature des cristaux à l'origine de l'inflammation.

La goutte : une arthrite microcristalline

La goutte est une arthrite microcristalline qui se caractérise par la présence de cristaux d'acide urique, en forme d'aiguilles. Elle est essentiellement due à :

  • une mauvaise hygiène alimentation : excès de viande rouge et d'alcool notamment,
  • une régulation enzymatique défaillante : les enzymes ne jouent plus leur rôle (une méta-analyse récente indique que la génétique joue un rôle supérieur à l'alimentation dans l'augmentation du taux d'acide urique).

Elle se rencontre surtout chez les hommes ayant entre 30 et 50 ans. Les femmes sont parfois touchées, mais seulement après la ménopause.

Il existe deux types de goutte :

  • la goutte primitive : la plus répandue,
  • la goutte chronique : s'installe consécutivement à une série de crises de goutte non traitées de façon régulière.

La goutte n'est pas une maladie aiguë mais chronique, les crises de goutte étant l’expression de dépôts de cristaux d’urate. Le but du traitement est d’abaisser l’uricémie afin d’obtenir la dissolution de ces dépôts, la disparition des signes cliniques et, si possible, la prévention des complications.

Bon à savoir : la goutte est une pathologie sérieuse qui réduit l’espérance de vie.

Chondrocalcinose : l'autre forme d'arthrite microcristalline

La chondrocalcinose articulaire est une arthrite microcristalline qui se caractérise par la présence de cristaux de pyrophosphate de calcium. Littéralement chondrocalcinose signifie « calcification du cartilage », car les cristaux de pyrophosphate vont littéralement envahir les zones cartilagineuses de l'articulation.

Néanmoins, désormais on utilise le terme d’arthrite aiguë à cristaux de pyrophosphate de calcium (PPC) pour désigner ce type de rhumatisme.

Ils diffèrent de ceux d'acide urique rencontrés dans la goutte par leurs extrémités carrées.

Le mécanisme du rhumatisme à cristaux de PPC

La chondrocalcinose se retrouve essentiellement :

  • au genou avec une calcification du cartilage et des ménisques,
  • au poignet avec une calcification du ligament triangulaire du carpe,
  • au niveau de la symphyse pubienne.

L'arthrite aiguë à cristaux de PPC : au-delà de 80 ans surtout

On retrouve des signes radiologiques de chondrocalcinose chez 3 % des plus de 80 ans et des cristaux de PPC sont déjà présents chez 20 à 30 % des plus de 70 ans.

On estime que les risques de développer une chondrocalcinose augmentent avec l'âge.

De plus, elle est souvent associée à des maladies telles que :

  • l'hémochromatose,
  • l'hyperparathyroïdie,
  • l'hypophosphatasie, par exemple.

Ces pros peuvent vous aider